Gus: petit oiseau, grand voyage

Synopsis

À l'heure du départ pour la grande migration, Darius, le doyen de la volée est blessé, il va devoir confier tous ses secrets et le nouvel itinéraire du voyage au premier oiseau venu. Et cet oiseau... c'est notre héros, exalté à l'idée de découvrir enfin le monde... mais pas du tout migrateur !

Bande annonce

Critiques et réflexions

Alors qu'il a du mal à déployer ses ailes, Gus, l'oisillon jaune tombé du nid, accepte une folle mission : conduire en Afrique une famille d'oiseaux migrateurs. Le trajet ne sera pas des plus direct, mais rien de mieux qu'un voyage a priori impossible pour former la jeunesse...

Cocorico : voilà le premier film d'animation en 3D intégralement réalisé en France. Comment, avec un budget poids plume, concurrencer les géants américains ? En réunissant une jolie escadrille de créateurs qui n'en sont pas à leur premier vol : Christian De Vita a collaboré au storyboard de Fantastic Mr Fox, de Wes Anderson, et à Frankenweenie, de Tim Burton. Quant au concepteur graphique Benjamin Renner, c'est aussi le coréalisateur d'Ernest et Célestine : il s'est inspiré, ici, de la technique du papier plié pour donner un relief poétique et pop à sa bande de zozios. Stylisée, colorée, d'une réelle drôlerie, cette comédie initiatique très animée rappelle qu'à coeur vaillant, rien d'impossible.

— Telerama - Guillemette Odicino


«Gus, petit oiseau, grand voyage» emporte toute la famille dans son sillage


Voilà, un piaf craquant prêt à emporter toute la famille dans son son sillage. Gus, petit oiseau, grand voyage, film d'animation signé Christian De Vita, est l'histoire d'un piou-piou jaune, héros malgré lui tentant d'aider un groupe de sympathiques volatiles à migrer vers l'Afrique. «Ce qui m'a attiré chez lui est qu'il n'est pas immédiatement sympathique, précise le réalisateur. C'est un menteur invétéré qui apprend petit à petit de ses erreurs».

Un voyage palpitant

Epaulé par Benjamin Renner, le réalisateur d'Ernest et Célestine (2012) qui a travaillé sur certains personnages, De Vita s'est lancé dans cette aventure, après avoir fait ses classes en dessinant des story-boards pour Wes Anderson et Tim Burton. «J'étais heureux que mon premier film en tant que réalisateur soit une production française», raconte le cinéaste romain qui a fait l'aller-retour entre Paris et Angoulême pour diriger ce périple riche en péripéties. Les rythmes de Stephen Warbeck s'entremêlent pour emporter le public dans un monde magique.


Un cocktail d'émotions

La découverte d'un pétrolier échoué se révèle doucement inquiétante tandis que la relation entre le charmant oiseau jaune et sa Dulcinée fait sourire. «Le cinéma d'animation est une question d'équilibre entre les différentes émotions», précise le réalisateur. Ces aventures bourrées d'idées auront demandé la contribution de trois cents personnes. Arthur Dupont, Bruno Salomone, Sara Forestier et Pierre Richardprêtent leurs voix à ses drôles d'oiseaux qu'on suit jusqu'au bout du monde avec l'envie de les suivre au plus loin dans les cieux.


20 Minutes

Créé le 04.02.2015 à 07:10

Mis à jour le 04.02.2015 à 07:10


Newsletter

Recevez la programmation du cinéma chaque lundi ainsi que des informations sur nos événements.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Cinéma Le Vagabond

3 Bis Bd de la république

10200 Bar sur Aube

Tél : 03.25.27.99.30


A partir du 18/10

A partir du 25/10

Avant Première

Mardi 24 nov. à 20h45 en 3D