Caricaturistes,                       Fantassins de la démocratie

Synopsis

En suivant 12 caricaturistes de tous horizons, le film nous plonge de manière drôle, touchante et sans concession, dans le combat de ces artistes du quotidien que sont les dessinateurs de presse. 12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, qui défendent la démocratie en s'amusant et au risque de leurs vies, avec, comme seule arme, un crayon...

Critiques

"Caricaturistes", produit par le cinéaste roumain Radu Milheanu ("le Concert"), est un documentaire passionnant, très bien construit, alternant la vie quotidienne de ces artistes de l'actu, sans filet ni gilet pare-balles, des images d'archives et, bien sûr, maints exemples de leur production quotidienne

Le Parisien



Elle dessine des chats partout. Sur les murs de la ville, dans les journaux d'opposition : la Tunisienne Nadia Khiari a choisi pour « héros » un animal aussi indocile qu'elle... Téméraires, drôles, doués, réfractaires à tous les tyrans : ce sont des « fantassins de la démocratie » que ce stimulant documentaire ­invite à découvrir. Suivez le guide, vous le connaissez bien : depuis quarante ans, Plantu croque l'actualité dans les pages du quotidien Le Monde. (Il est aussi le fondateur de l'association Cartooning for peace, qui soutient partout les dessinateurs de presse.) Sur la carte du monde, c'est une sorte d'Internationale des résistants qui se dessine peu à peu. La réalisatrice ­Stéphanie Valloato est allée les filmer de Russie en Palestine, du Venezuela au Burkina Faso. En accordant à chacun le temps de parole et l'attention nécessaires...


« Quand je suis arrivé au Mexique, dit Angel Boligán, dessinateur d'origine cubaine, on m'a dit d'éviter trois sujets : le gouvernement, l'armée, la Vierge de Guadalupe : c'est devenu mon agenda de travail ! » Aussi différents soient-ils, tous ces artistes ont deux points communs : leur incroyable détermination et... beaucoup d'ennuis ! Surveillés, persécutés, censurés, parfois menacés de mort, ces insoumis persistent (et signent) leurs encres, leurs croquis, leurs peintures... Malgré une série d'interdictions, de Brejnev à Poutine, le Russe Mikhail Zlatkovsky a continué à travailler clandestinement, tout en faisant le taxi de nuit pour gagner sa vie. En diffusant sur le Net ses petits films d'animation étranges et violents, le Chinois Pi San court, chaque jour, des risques considérables. Ses héros en prennent plein la tête, qu'ils ont en forme de bulle de BD : glaçante allé­gorie de la parole, sans cesse écrabouillée, déformée, torturée. Des colombes pacifistes coincées dans un étau, un militaire faisant sécher sur un étendoir des drapeaux sanglants : dans le film, tous les dessins affichent une impertinence, une rage salutaires. Une langue commune et libre.


Télérama / Par Cécile Mury

Newsletter

Recevez la programmation du cinéma chaque lundi ainsi que des informations sur nos événements.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Cinéma Le Vagabond

3 Bis Bd de la république

10200 Bar sur Aube

Tél : 03.25.27.99.30


A partir du 18/10

A partir du 25/10

Avant Première

Mardi 24 nov. à 20h45 en 3D